News

Journée de la tolérance

Publié le

Journée de la tolérance

Et si on profitait de cette
journée de la Tolérance pour réfléchir ?

À l’occasion de la journée de la Tolérance qui est à l’Honneur en ce lundi 16 novembre 2020, et si on s’aimait les uns les autres? 

❤️🧡💛💚💙💜🖤🤍🤎

monde colombes

C’est en 1995 que l’UNESCO proclama le 16 novembre « Journée de la Tolérance », dans le but de réfléchir et de faire réfléchir par le biais d’actions éducatives pour les enfants, mais également pour les adultes sur ce que cela signifie.

Pour faire avancer les choses, chacun d’entre nous est invité à réfléchir sur son comportement vis à vis des autres. Dans un monde devenu trop égoïste, ou l’individualisme règne en maître, il nous reste un Espoir, celui d’être plus Tolérant.

C’est en effet un effort considérable que de se remettre en question! On pense souvent avoir raison, et que ce sont les autres qui ont tord. Mais, mettons nous à la place des autres ne serait-ce que 2 minutes…  Le monde change, le monde évolue, alors pourquoi ne pas évoluer avec lui, et dans le bon sens?

Tolérance = Bienveillance

Comment peut t’on être (plus) tolérant.e? 

Et bien, par des choses toute simple, que l’on peut appliquer quotidiennement dans notre cercle familial, amical, par le biais de la communication, des réseaux sociaux,.. en prônant la Bienveillance envers les autres mais envers nous-même également.

La Vie est une énigme à résoudre, tout arrive, les bonnes choses comme les mauvaises, pour une simple et bonne raison, c’est que cela devait arriver et rien n’aurait pu l’en empêcher…

C’est le manque de tolérance qui a conduit et qui conduit encore aujourd’hui à de terribles malheurs, à des conflits qui perdurent et n’engendrent que malheur et souffrance.

Alors, faisons l’inverse, soyons bons et gentils avec les autres, nous partageons la même planète! Le même oxygène, nous sommes tous faits de chair et de sang, quelque soit notre couleur de peau, notre handicap, notre taille, notre poids, la couleur de nos cheveux, de nos yeux, nos envies, notre orientation sexuelle, nos passions, nos choix…

Donnons nous comme défi chaque jour, de faire preuve de + de gentillesse, de + d’empathie, d’altruisme, de courtoisie, envers nos proches, et même envers des personnes que nous ne connaissons pas. Un sourire, un regard bienveillant, peuvent changer la journée d’une personne. Une main tendue, une oreille attentive, un mot réconfortant… Tellement peu de choses à réaliser facilement et pour un résultat qui peut changer la vie des gens! Ensoleiller leur journée, leur redonner espoir, leur insuffler une bouffée d’oxygène dans un monde toujours + anxiogène. Elever nos enfants en leur inculquant des bonnes valeurs, le respect, la sagesse. Pierre après pierre, étape après étape, nous pouvons y arriver, nous pouvons changer les choses!

« Sois le changement que tu désires voir en ce monde. »
Gandhi

Gandhi

Nous sommes tous égaux, et rappelons nous que nous sommes tous uniquement de passage sur Terre, alors mettons notre temps et notre énergie à bon escient. Aidons nous les uns les autres, aimons nous les uns les autres. Soyons solidaire face à l’adversité de la vie, elle n’en saura que plus douce… Et le monde ne s’en portera que mieux…

« La tolérance est le respect, l’acceptation et l’appréciation de la richesse et de la diversité des cultures de notre monde, de nos formes d’expression et de nos manières d’exprimer notre qualité d’êtres humains. »  

Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO

peace

Vous avez aimé notre article? Suivez l’actualité de notre page Facebook pour ne pas en louper une miette! 👉

Conseils sexo

S’initier au bdsm

Publié le

S'initier au BDSM

Mr Grey et Massimo,
les rois du BDSM?

L’adaptation cinématographique du film 50 Nuances de Grey, ou plus récemment du film 365 Days (« ooooh Massimo!!!! » 😍), a permis de faire connaitre le domaine du BDSM.

Nous pouvons en effet voir dans ces deux films, l’utilisation de toutes sortes d’objets et la pratique de la relation Dominant / Dominé(e).

Il faut tout d’abord savoir que BDSM est l’abréviation de Bondage Discipline Soumission Domination. Cet univers comprend une large variété de pratique de la + sage à la + « brutale ». On vous en dit +…

Le BDSM en douceur

femme portant des menottes

Il faut savoir que beaucoup de personne connaisse peu ou mal cette pratique et ne la voit pas d’un très bon œil. Pourtant, les adeptes qui l’a pratique considère qu’il s’agit là de la forme la plus aimante et la plus intime dans une relation, de part l’entière confiance qu’il faut accorder à son partenaire lors de ces séances.

Comme dit précédemment, le BDSM peut se pratiquer de façon soft ou de façon plus hard. On parle de fessée érotique quand il s’agit du domaine « soft« , et de bondage de façon beaucoup plus « hard« 

Nous parlerons ici du BDSM soft, avec l’utilisation d’accessoires érotiques qui peuvent vous aider à pimenter votre vie sexuelle.

Que(s) accessoire(s)
pour s'initier au BDSM?

Et si on commençait par la base de la base: les attaches!

Idéales pour que votre partenaire soit à votre merci, les menottes, les rubans en satin ou le ruban adhésif permettent à votre partenaire de se laisser guider pendant les préliminaires par exemple. Et puis, pourquoi ne pas inverser les rôles par la suite? 😜

Découvrez notre sélection pour attacher juste en dessous:

Plutôt plumes? Fourrure? Menottes ajustables ou encore liens satinés? 

Vous découvrirez en cliquant sur ICI toute notre gamme de menottes pour attacher, ou se faire attacher… 😜

Après les attaches,
place aux caresses...

Laissez-vous tenter par de délicieuses caresses sensuelles grâce à notre sélection de plumeau:

Petit, moyen ou grand, en noir, en rouge, en blanc ou encore violet, il y en a pour tous les goûts! Tous nos plumeaux sont à découvrir en cliquant ICI!

Et pourquoi pas un combo caresses / punitions?

Caresser ou punir… Vous pourrez faire ce que vous voulez avec nos plumeaux cravaches, les deux seront possible! A vous de décider si votre partenaire à été sage ou non?! 😈

Caresser puis donner une fessée, caresser a nouveau… À vous de choisir! 😜

Nos plumeaux cravaches sont disponibles ICI!

S'il a été vilain (ou vilaine!)

Pas de caresses au programme avec notre sélection de fouets et de cravaches ci dessous, mais une(/des) fessée(s), ça peut être tout aussi agréable que des caresses!

Grande, petite, rigide ou soupke, en forme de coeur, de papillon, ou bien classique, ou alors fouet? 

C’est pas ICI que ça se passe!

Et pourquoi pas la totale ?

Caresser, punir, attacher, bailloner… Quitte à tester le BDSM, autant tout tester (ou presque! 😜)

C’est pourquoi nous avons conçu des kits complets BDSM soft que nous vous présentons juste en dessous:

Alors, tentez par l’expérience BDSM?

Commencez d’abord par le commencement, un bandeau sur les yeux de votre partenaire et tout ses sens seront en éveil. Puis par la suite, lorsque vous aurez discuté avec votre partenaire de vos goûts respectifs et de vos préférences à l’un et à l’autre, vous pourrez développer l’expérience et passer au niveau supérieur.

Sachez tout de même qu’il est important d’en parler ensemble avant afin d’éviter tout malentendu et surtout cela permettra d’instaurer une relation de confiance.

Une fois chose faite, amusez-vous bien… 😈🔥🔥🔥🔞

Notre sélection vous a plu?

Bien d’autres articles sont disponibles sur notre site Love City pour encore plus de plaisir! N’attendez plus pour aller jeter un coup d’oeil! > Cliquez ici < 

Vous avez aimé notre article? Suivez l’actualité de notre page Facebook pour ne pas en louper une miette! 👉

News

Octobre Rose

Publié le

Histoire du mouvement
Octobre Rose

Les débuts du mouvement Octobre Rose

Ruban rose

Tout à commencé en Amérique en 1985. La 1ère campagne fût soutenue par l’American Cancer Society et par l’entreprise Imperial Chemical Industries. En France, le mouvement Octobre Rose arriva presque 10 ans plus tard à l’initiative du groupe Estée Lauder qui créa l’association « Le cancer du sein, parlons-en! » et également par le magazine Marie-Claire.

Les objectifs du mouvement Octobre Rose

Octobre Rose à pour objectif de sensibiliser au dépistage des cancers de sein de plusieurs façons possibles, que ce soit par des professionnels de santé mais aussi par le biais d’associations.

Pendant ce mois et au fur et à mesure des années, de plus en plus d’initiatives se mettent en place tel que les courses à pieds, les collectes de fonds, les ventes aux enchères… Toutes ces initiatives ont un but préventif car il est important de rappeler que le cancer peut toucher tout le monde. 

Cet évènement permet aussi de partager des informations concernant les aides possibles envers les personnes atteintes d’un cancer, mais aussi pour les aidants (soignants, proches, famille, ami.e.s…) entourant les personnes atteintes de cette maladie.

femmes

Les causes et facteurs

Ils existent plusieurs facteurs de risques tels que:

L’âge: c’est le facteur de risque le + répandu. En effet, 3 cancers du sein sur 4 se manifestent chez les femmes de plus de 50 ans et +.

Les antécédents médicaux personnels: kystes présents dans les deux seins, personne ayant déjà eu un cancer, donc ayant un risque de rechute…

Certaines conditions hormonales: le fait de ne pas avoir eu d’enfant ou d’avoir eu un enfant après 30 ans, avoir été menstruée avant ses 12 ans…

Les moyens de contraceptions: la pilule par exemple est un facteur à risque qui peut légèrement augmenter la possibilité d’avoir un cancer du sein du fait d’une prise précoce ou prolongée.

Le mode de vie: en effet, l’hygiène de vie jouerait un rôle également. Il est clair qu’une mauvaise hygiène de vie est favorable au développement de maladies (cancers ou autres!). Réduire sa consommation d’alcool, arrêter de fumer, faire de l’exercice physique, avoir une alimentation variée, saine et équilibrée… Toutes ces bonnes habitudes peuvent être bénéfiques pour sa santé. Il est important d’éduquer nos enfants dès le plus jeune âge là-dessus.

L’hérédité: les causes héréditaires ne concernent qu’entre 5 et 10% des patientes atteintes. Il faut cependant être plus prudent si un de vos proches comme une mère, une tante, une sœur ou même un homme de la famille ont été atteints par un cancer. D’autant plus si la maladie s’est déclarée avant la ménopause.

Bien d’autres causes peuvent être des facteurs favorables au développement des cancers: exposition professionnelle exposition aux rayonnements, etc..

Tous concernés

Les cancers du sein ne touchent pas uniquement les femmes. Il faut savoir que les hommes peuvent également être atteint. Le sujet étant encore peu abordé, il ne faut pas hésiter à en parler.

Prévention

Pour commencer, sachez que vous pouvez procéder vous-même à une auto-examination; levez votre bras droit et palpez votre sein droit à l’aide des 3 doigts du milieu de la main gauche. Commencez par palper la partie externe du sein puis, parcourez tout le sein en effectuant des petits cercles. Faites de même avec le sein gauche.

Le but de cet auto-examen, être attentif/attentive à toute grosseur que vous pourriez détecter ou induration (durcissement d’un tissu organique comme la peau par exemple, callosité qui en résulte). A savoir que cet auto-examination doit être complétée par l’avis d’un professionnel de santé, que ce soit votre médecin généraliste ou encore votre gynécologue. 

Dans tous les cas, un examen clinique par un professionnel de santé est recommandé tous les ans, et ce dès l’âge de 25 ans.

En avançant dans l’âge, gardez en tête que le fait de ne pas avoir de symptôme ni de facteur à risque ne doit pas empêcher un contrôle et une mammographie tous les 2 ans à partir de 50 ans (+ tôt pour les personnes à risque). Cette mammographie pourra être complétée par une échographie.

Soutenir la cause

Si vous souhaitez soutenir la lutte contre les cancers du sein, cliquez sur la photo juste à droite. Le lien vous renverra sur une collecte de don en ligne qui aide à soutenir la recherche fondamentale et la recherche clinique mais aussi les innovations et les progrès en matière de dépistage, de chirurgie réparatrice, de psychologie ou encore d’amélioration de la qualité de vie pour les personnes atteintes par la maladie.

Vous avez aimé notre article? Suivez l’actualité de notre page Facebook pour ne pas en louper une miette! 👉

Conseils sexo

Histoire de plug anal

Publié le

Découvrir le plaisir anal

Osez partir à la découverte du plaisir anal, seul(e) ou avec votre partenaire avec un plug pour commencer… On vous explique comment faire…

fesses dans un jean

Un plug anal? Késaco?

Commençons par le commencement. Tout d’abord, il faut savoir qu’un plug anal « classique » est un jouet sexuel de forme conique, plus ou moins enflé ou arrondi. Ils en existent cependant de toutes formes et de toutes tailles, vibrant ou non etc…

Chaque plug possède une partie large et plate à son extrémité pour éviter que celui-ci n’aille se perdre dans le rectum (ce qui serait bien dommage ^^).

Comme nous vous l’avons dit juste au dessus, vous en trouverez de différentes formes mais aussi de différentes matières:

> en silicone doux

> en verre

> en métal (acier, aluminium…)

>en plastique ABS etc…

Cependant, nous vous déconseillerons l’utilisation de matières telle que le Jelly, le bois ou encore le caoutchouc, qui pourraient se révéler moins hygiéniques et moins qualitatives que celles énumérées au dessus. Privilégier un plug de petite taille pour commencer afin de monter crescendo au fur et à mesure en fonction de votre ressenti. À noter toutefois que l’utilisation d’un lubrifiant au silicone est déconseillé s’il s’agit d’un plug en silicone. Il faudra utiliser un lubrifiant à l’eau pour des raisons de porosité et d’hygiène. Mais avec un plug en verre ou en métal, aucun soucis particulier à avoir.

Pourquoi utiliser un plug?

fleur sur des fesses

Que l’on le veuille ou non, l’anus est une zone erogène chez l’Homme (avec un H majuscule, donc chez l’Homme en général). Et si vous êtes ouvert d’esprit, il serait temps de se pencher sur sur cette zone encore inexplorée chez vous…

Il faut savoir que les hommes comme les femmes ont autant de terminaisons nerveuses situées à cet endroit, sans parler de la prostate pour les messieurs!

Alors pourquoi ne pas explorer de nouvelles sensations jusque là encore inconnues? Que ce soit par simple curiosité, par envie, pour préparer le terrain afin de tester la sodomie, l’utilisation d’un plug sera idéale pour vous mettre dans de bonnes conditions!

Mais encore...?

Nous vous l’avons dit, l’utilisation vous préparera à la pratique de la sodomie si jamais cette expérience sexuelle vous tente. Porté lors des préliminaires, ou en prévision de l’acte, il sera l’accessoire parfait pour y aller en douceur et pour se familiariser avec cette pratique.

Avoir un plug permet aussi de faire monter la température auprès de votre partenaire. Sortez en rendez-vous avec lui et susurrez-lui à l’oreille que vous en portez un, on peut vous assurer qu’il sera à la fois surpris mais également très excité lors de cette annonce! Et le désir va tout de suite monter d’un cran…

On parlera aussi de l’effet que cela procure au niveau de la stimulation visuelle lors d’une levrette par exemple, sans parler du fait que cela mettra en valeur vos jolies fesses…

femme

Et niveau sensation?

Le point le plus important à ne surtout pas négliger, c’est bien celui là! Les sensations!!! 

Il faut tester pour comprendre. Porter un plug en solo lors de la masturbation ou avec un partenaire pendant une pénétration vaginale déclenche de nouvelles sensations intenses.

Bien utilisé, c’est une vague d’orgasmes assurées. Lorsqu’il est porté par une femme, le plug va resserrer les parois vaginales et stimulera les glandes de Skene, ce qui aura pour conséquence un plaisir décuplé. Quand il est porté par un homme, il stimulera le pénis à la base de la verge et renforcera l’érection tout en stimulant la prostate. Orgasmes plus intenses et éjaculations plus abondantes seront au rendez-vous…

Alors n’attendez plus pour découvrir (ou redécouvrir) cette partie de votre anatomie, qui vous procurera des sensations exceptionnelles, on peut vous l’assurer!

Pour découvrir les plugs sur le site www.lovecity.fr, c’est par ici que ça se passe:

Vous avez aimé notre article? Suivez l’actualité de notre page Facebook pour ne pas en louper une miette! 👉

Conseils sexo

La journée Européenne de la Prostate

Publié le

Journée Européenne
de la Prostate

Dimanche 20 septembre 2020, c’est la journée Européenne de la Prostate. Et qui dit prostate, dit tabou encore en 2020. Pourtant on de devrait pas en avoir sur ce sujet. Les maladies autour de la prostate existent et il faut en parler tout comme il faut faire de la prévention.

fesses d'homme

Les explications physiologiques:

La prostate est une glande, approximativement de la taille d’une noix, et qui fait partie de l’appareil reproducteur de l’homme, elle se trouve en avant du rectum  sous la vessie, et elle entoure le canal de l’urètre qui sert à amener l’urine de la vessie vers extérieure. La prostate contient également les canaux éjaculateurs.

Elle a pour but de produire le liquide prostatique qui est stocké dans les vésicules séminales qui rentrent dans la composition du sperme. Ce liquide n’est pas un facteur à par entière sur la fécondité mais il va la permettre de la favoriser grâce au volume qu’il apportera en plus au sperme et aussi grâce aux enzymes qui aideront les spermatozoïdes à se mouvoir à travers le col utérin.

Les risques:

La prostate, si elle n’est pas surveillée attentivement, peut être le siège de trois affections principales:

-Le cancer

-L’adénome ou hypertrophie bénigne de la prostate

-La prostatite (une infection aiguë ou chronique de la prostate

Prendre soin de sa prostate:

Les hommes ont tendance à négliger ce sujet et n’osent pas l’aborder ouvertement avec leur médecin car il s’agit du domaine de la virilité. Pourtant, un contrôle régulier couplé avec une bonne hygiène de vie, seraient une meilleure protection contre les maladies prostatiques. Parce que le hic, c’est que le cancer de la prostate ne donne aucun symptôme. Et lorsque ceux-ci apparaissent, le stade du cancer est malheureusement souvent bien avancé.

 Selon les recommandations de l’AFU (Association Française d’Urologie), tous les hommes de 50 à 75 ans doivent faire un dépistage qui comprend un dosage du taux de PAS (Antigène Prostatique Spécifique) ainsi qu’un toucher rectal. Il serait même conseillé de commencer les contrôles vers les 45 ans.

Prévention par l'alimentation:

D’après plusieurs études, une alimentation riche en sélénium et en vitamine E, aurait un effet protecteur. Alors  messieurs, lâchez-vous sur les noix, les levures de bière, les poissons, les légumes, les huiles végétale, le jeune d’œuf…etc…

Une vie sexuelle épanouïe:

Et oui messieurs, sachez q’une vie sexuelle intense diminue les risques de développer les cancers et autres maladies de la prostate. L’hypothèse invoquée serait que plus un homme éjacule, moins il y a d’accumulation de liquide séminal (logique ^^), qui pourrait être cancérigène en stagnant dans la prostate. Alors entre la stimulation prostatique par le biais de l’utilisation de sextoys ou la masturbation, n’hésitez plus!

Plus vous prendrez de plaisir, plus vous préserverez votre prostate.

Donc messieurs, ne soyez pas timides et levons les tabous autour de la prostate… Une bonne hygiène de vie, une vie sexuelle stimulante et épanouissante, de la prévention et des contrôles chez le médecin vous permettrons de prendre soin de celle-ci!

Vous avez aimé notre article? Suivez l’actualité de notre page Facebook pour ne pas en louper une miette! 👉